Ecoutez Frédéric Mitterand prenant la défense d’Orelsan en le comparant à Rimbaud :